RSE : quels engagements et quelles actions de la part de l’entreprise IBM ?

Nous sommes aujourd’hui nombreux à vouloir consommer de manière plus responsable afin de préserver l’environnement et de mieux respecter les droits de l’homme. Ainsi, il est important de connaître les entreprises qui s’engagent pour un avenir plus respectueux de la nature et de l’humain. 

Pour connaître les engagements des entreprises, il est ainsi judicieux de s’intéresser à leur RSE, c’est-à-dire à leur responsabilité sociétale d’entreprise. Parmi les constructeurs informatiques engagés dans la RSE, l’entreprise américaine IBM fait figure d’exemple. Voici pourquoi.

Quels sont les engagements et actions RSE de IBM ?-1

IBM et ses engagements pour une RSE éco-responsable

Abordons dans un premier temps les engagements de l’entreprise américaine en matière d’environnement. Cela fait longtemps que l'organisation est engagée pour préserver l’environnement et adopter des comportements plus durables. Sa première déclaration de politique environnementale remonte en effet à 1971. Depuis 1990, la firme publie notamment ses performances en matière de gestion des déchets et d’économie d’énergie.

Comme de nombreux autres constructeurs informatiques, IBM s’est engagé à atteindre un niveau d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de zéro d’ici 2030 pour lutter contre la crise climatique.

IBM opère dans plus de 175 pays. Pour atteindre son objectif, la firme va appliquer des actions fortes, à savoir :

  • la réduction de 65 % de l’émission de GES d’ici 2025 (par rapport à 2010) ;
  • l’achat de 75 % de l’électricité consommée par l’entreprise à partir de sources renouvelables d’ici 2025, puis 90 % en 2030 ;
  • le lancement de l’initiative « Future of Climate », qui a pour but d’accélérer la découverte de solutions pour faire face aux conséquences du changement climatique.

Ainsi, IBM mise sur la réduction de ses émissions de GES, sur l’utilisation d’énergies propres ainsi que sur le développement de technologies intelligentes pour faire face à la crise climatique et apporter des solutions concrètes. Sur ce dernier point, IBM utilise notamment des intelligences artificielles, des clouds hybrides et de l’informatique quantique pour réduire l’empreinte carbone des datacenters.

Selon une étude réalisée en 2015 par la Computer Business Review, IBM est l’une des entreprises les plus vertes du secteur des technologies aux États-Unis.

L’inclusion des femmes dans l’entreprise

La RSE ne concerne pas uniquement les engagements environnementaux. Le respect de l’humain et de ses conditions de travail fait en effet partie intégrante de la RSE, et la firme américaine en a pleinement conscience. 

C’est sur l’égalité entre les genres que IBM se distingue. En France, le comité de direction compte notamment autant de femmes que d’hommes. Cette parité est plutôt remarquable, alors que le monde de la technologie reste encore aujourd’hui un univers plutôt masculin. 

L’inclusion des femmes dans l’entreprise a pu progresser notamment grâce au réseau WoMen@IBM créé en 1989, qui a permis de mettre en place de nombreuses initiatives en faveur de l'inclusion des femmes. En 2018, la branche française de IBM a même renforcé son engagement en signant l’initiative #StOpE contre le sexisme ordinaire en entreprise et en rejoignant le mouvement #JamaisSansElles en faveur de la mixité.

Quels sont les engagements et actions RSE de IBM ?-2

L’engagement de IBM pour la formation

IBM s’engage également pour une culture de l’apprentissage permanent de ses équipes. La firme américaine utilise notamment l’intelligence artificielle pour transformer tous ses métiers et introduire cette nouvelle technologie dans ses process.

Ainsi, la firme est engagée pour l’égalité des chances et l’accès à l’éducation et à la formation. IBM participe notamment au programme Invest In Digital People à Lille pour sensibiliser les collégiens, les lycéens, mais aussi les demandeurs d’emploi aux métiers du numérique, afin de pallier au manque de profils digitaux.

En 2019, le programme P-Tech (Pathways to Technology) a été lancé dans un lycée de La Garenne-Colombes. Ce programme accompagne individuellement les élèves pendant 5 ans jusqu’à l’obtention de leur BTS. Ainsi, IBM s’engage fortement pour accompagner les générations de demain vers des métiers d’avenir liés au développement de l’IA et à la transformation digitale.

Une entreprise au service des autres

Abordons à présent le programme IBM Corporate Service Corps (CSC), qui figure également comme un modèle pour les engagements RSE de la firme. 

Le programme IBM CSC consiste à regrouper 10 à 15 employés de IBM aux compétences variées et provenant de différents pays afin d’accomplir une mission solidaire. Cette mission se déroule pendant 4 semaines sur le temps de travail des employés. Les bénéfices de ce programme sont nombreux pour les employés de la firme qui peuvent rencontrer de nouveaux talents et collaborer avec eux pour se dépasser et atteindre un nouvel objectif. 

Le programme est tout aussi avantageux pour les pays en voie de développement qui sont généralement concernés par cette mission solidaire. Le programme IBM CSC permet notamment d’apporter des solutions pour la gestion de la circulation à Nairobi ou la création d’une stratégie de communication à destination des personnes handicapées en Chine. En France, pas moins de 50 employés de IBM ont déjà pu participer à ce programme enrichissant professionnellement et humainement. Cet accomplissement au bout de 4 semaines est une véritable fierté pour les collaborateurs de IBM et également une source de motivation.

Outre le programme IBM CSC, la firme américaine possède une initiative appelée Smarter Cities Challenge, qui consiste à envoyer une équipe d’experts sur le terrain pendant 3 semaines, afin de travailler avec les maires et les autorités et leur fournir des recommandations sur la manière de rendre leur ville plus intelligente et plus efficace. Il peut notamment s’agir d’améliorer la fluidité du trafic routier ou de mettre en place des solutions positives pour l’environnement en améliorant la qualité de l’air.

IBM et son soutien à la recherche

Enfin, nous pouvons également évoquer le programme World Community Grid mis en place par IBM. Pour comprendre ce programme, il faut tout d’abord savoir que les ordinateurs, les smartphones ou encore les tablettes n’utilisent qu’une fraction de leur capacité pour fonctionner. Grâce au programme World Community Grid, des bénévoles peuvent mettre la puissance inutilisée de leurs périphériques à la disposition de recherches scientifiques sur la santé, la pauvreté et la durabilité. Des techniques de pointe permettent en effet aux scientifiques de réaliser des expériences basées sur ordinateur qui accélèrent considérablement la recherche.

IBM soutient ainsi des projets de recherche scientifique. Grâce à l’entreprise et son programme, plus de 20 projets de recherche ont pu voir le jour, notamment concernant la recherche de traitements efficaces comme les cancers, le sida ou bien encore les maladies tropicales.

Nous vous recommandons ces autres pages :